different compteur electrique.jpg

vendredi 24 août 2018

Quelle est la consommation électrique d’une pompe à chaleur ?

Opter pour une pompe à chaleur est un choix aussi bien économique qu’écologique. Captant l’énergie naturelle présente dans l’air, l’eau ou le sol, elle est en capacité de chauffer et/ou de rafraîchir votre intérieur. Avant de choisir cette solution « en vogue », Énergies Équipements vous conseille sur son fonctionnement mais surtout sur sa consommation électrique.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

Avant toute chose, il est important de savoir qu’il existe plusieurs types de pompes à chaleur.

La PAC géothermique utilise la chaleur contenue dans le sol pour la réinjecter dans vos équipements de chauffage. Elle vous assure un grand confort thermique et vous permet de réaliser des économies d’énergie conséquentes.

La PAC air-eau récupère, quant à elle, les calories présentes dans l’air extérieur pour les restituer à votre chauffage central (plancher chauffant, radiateurs). En faisant installer une PAC air-eau dans votre logement, vous effectuerez également d’importantes économies d’énergie.

Enfin, la pompe à chaleur air-air utilise la chaleur naturellement présente à l’extérieur afin de réchauffer ou éventuellement rafraîchir votre habitat. Solution idéale pour les particuliers souhaitant un confort thermique tout au long de l'année.

Évaluer la consommation électrique de sa pompe à chaleur

Quel que soit le modèle de pompe à chaleur que vous choisirez, cette dernière aura besoin d’électricité pour fonctionner.

Pour connaître son rendement, appelé coefficient de performance (COP) et ainsi savoir si vous réaliserez réellement des économies sur votre facture de chauffage, il est nécessaire de calculer le ratio « énergie dépensée » par rapport à la « chaleur produite ».

Le COP d’une pompe à chaleur est un repère à avoir puisqu’il mesure la quantité de chaleur produite selon l’énergie électrique consommée.

À savoir : avant de faire votre choix, renseignez-vous sur le COP annuel qui prend en compte les variations de températures extérieures et des conditions d’utilisation. Le COP de votre pompe à chaleur diminue lorsque la température de l’air extérieur chute. C’est donc ce paramètre qui fixe le montant de votre facture.

Prenons un exemple :

Avec un coefficient de performance de 4, une pompe à chaleur consommant 1 kWh d’électricité peut produire jusqu’à 4 kWh de chauffage.

À noter : Lors d’hivers très froids, une pompe à chaleur aérothermique consommera un peu plus d'électricité. Contrairement aux pompes à chaleur géothermiques qui, elles, dépendent de la température du sol non sujette aux fortes amplitudes thermiques.

Un diagnostic en amont pour choisir sa pompe à chaleur

Afin d’anticiper le montant réel de votre facture d’électricité, Énergies Équipements vous conseille de faire diagnostiquer votre habitation. Ce professionnel du chauffage saura vous guider vers la solution adaptée à vos contraintes. Vous n’aurez ainsi pas de surprise au niveau du dimensionnement de votre pompe à chaleur ou encore de la consommation d’électricité qu’elle engendrera.

L’étude thermique tiendra compte :

  • de la qualité de l’isolation générale de votre maison

  • de sa surface

  • de son exposition

  • et bien sûr, du climat.

Améliorez votre confort et maîtrisez votre budget avec Énergies Équipements !